Discussion: l’automatisation et la qualité de vie au Québec

Pouvons-nous automatiser la construction résidentielle? Comment faire comme il faut?

Nos maisons feront économiser plus de 150,000$ par client. Nous ne sommes pas la seul industrie à faire face à ces changements. Dépendant de qui on lit, dans les prochains 20 ans, l’automatisation se voit modifier ou éliminer en permanence de 15% (en) à 45% (fr) des emplois du Québec. Afin de maintenir les gens à un niveau de qualité de vie suffisant, nous avons donc besoin d’établir des systèmes pour minimiser les chavirages sociaux et économiques qui seront des résultat importants de l’automatisation.

Nous vous invitons à participer à notre conversation à ce sujet.  

Notre évaluation initiale de la question vous êtes offerte ici: L’Automatisation et la construction résidentielle au Québec.

Les points à discuter:

  1. Vérifier et annoter les présomptions
  2. Collection d’informations, data et opinions
  3. Définition des questions à répondre
  4. Discussions, conclusions, raffinements et actions
  1. Vérifier et annoter les présomptions

L’humanité participe à une vague d’automatisation qui sera toute au moins aussi bouleversante que les révolutions technologiques qui l’ont précédé. Plusieurs personnes travaillent activement à créer les machines et processus qui rendront leurs propres habiletés obsolètes, et leurs industries sans rapport. De plus, l’automatisation n’est pas seulement un fardeau pour l’âme ou pour les communautés. Systématiquement, nos économies dépendent de l’effort individuel pour une amélioration individuelle de la qualité de vie, avec un taux variable de contributions aux fonds de soutien pour les gens moins économiquement productifs – ceux qui seront bientôt la majorité des humains de la terre. L’individualisme ne définit pas l’humain en général, mais est un facteur dominant de nos cultures depuis quelques milliers d’années.  Le changement climatique nous clarifie que ce système individualiste n’est pas soutenable étant donné la nature d’une race essentiellement coopérative, et un changement vers le fonctionnel et l’humain s’impose.

  1. Collection d’informations, data, et opinions

Est-ce que la révolution industrielle aurait amélioré le sort de l’humanité?

Comment éviter que l’automatisation marginalise une énorme portion de notre société et ce, en permanence?

Pouvons-nous amener l’automatisation à bénéficier à la société?

  • Définir automatisation.
  • Définir société.
  • Définir destruction.

Sommes-nous mieux aujourd’hui qu’en 1700? (avant et après Adam Smith)

Qui étions-nous à cette époque? Comment travaillons-nous?

Qui sommes-nous à présent? Comment travaillons-nous?

Avec quelles mesures devons-nous nous comparer?

  • Qualité de vie: heures de travail per capita, accès à la nature, chômage
  • Santé physique: l’espérance de vie, force, intelligence, accès à l’eau, à la nourriture, aux soins médicaux.
  • Santé psychologique: Bonheur, créativité, paix, accès à l’éducation
  • Qualité environnementale: personnelle, locale, globale

Quels sont les attentes? Quels sont les défis? 

Que pouvons-nous faire?

   Revenu de base

Que puis-je faire?

  1. Définition des questions à répondre
  • Est-ce que l’automatisation est éthique?
  • Est-ce que l’automatisation est soutenable?
  • Si oui, comment faire?
  • Si non, comment atteindre nos buts autrement?
  1. Conclusions, raffinements, et actions

Conclusions: Les réponses à nos questions, bien étudié et défendu, appuyé par une révision rigoureuse et transparente.

Raffinements: L’établissement de méthodes permettant à un raffinement en continue de ces questions, car les réponses seront dépendantes et nous vivons une ère volatile.

Action: Mettre en place les procédures nécessaires à l’appui de nos employés, leurs familles, et nos communautés à travers les changements attendus.

Laisser un commentaire